4 maladies graves du chat persan

Le chat persan peut être victimes des maladies graves qui guettent n’importe quel chat.

LA PNEUMONIE FÉLINE

Toute infection des voies respiratoires peut dégénérer en une maladie plus grave comme la pneumonie.

Votre chat persan peut être contaminé par d’autres chats, ou par des virus que ses maîtres rapportent de la rue.

En effet, le chat persan est tellement affectueux qu’il aime se frotter aux jambes ou aux chaussures de ses maîtres qui auront été contaminés eux-mêmes dans la rue.

On ne peut bien sûr pas vivre dans un climat parfaitement aseptisé, mais un chat persan bien soigné sera plus robuste qu’un animal errant.

L’incubation de la pneumonie féline peut durer de 6 à 10 jours, et la maladie elle-même, plusieurs semaines.

Il ne faut pas la confondre avec une conjonctive ou avec un simple rhume. Cette maladie est particulièrement dangereuse pour les chatons, mais il existe un vaccin efficace qui, donné à l’âge de trois mois, protège le chaton pendant une année.

Une pneumonie mal soignée peut devenir très vite chronique, dégénérer et pleurésie ou évoluer de telle façon qu’elle mette la vie de votre chat persan en danger.

N’essayez pas de le soigner avec des remèdes dont on vous aura donné le secret. Il vaut mieux consulter rapidement votre vétérinaire car l’évolution de la maladie est rapide, et lui seul pourra vous aider à la combattre avec succès.

Si votre chat devient triste, s’il perd l’appétit, il est sûrement malade. En effet, le chat ne se plaint pas lorsqu’il est malade.

Vous devez être attentif à tout changement de comportement. Dans le doute, prenez sa température et écoutez sa respiration.

Placez-le dans un endroit chaud mais non suffocant. Nourrissez-le légèrement d’aliments faciles à digérer, ne lui faites surtout pas de fumigations.

LA RHINOTRACHÉITE ET LES INFECTIONS À CALIVIRUS

Il s’agit de maladies très graves occasionnant de nombreux décès. En éternuant, un chat qui est atteint peut contaminer d’autres chats. Il existe des vaccins contre ces deux maladies.

Ils sont généralement administrés, en combinaison avec d’autres vaccins, à l’âge de 9 à 13 semaines.

Si ces maladies qui frappent le chat persan existent dans votre environnement, vous pouvez faire vacciner votre chat persan dès l’âge de 4 à 5 semaines.

LES PROBLÈMES LIÉS AU SYSTÈME DIGESTIF

Ils peuvent être dus à un problème alimentaire : une nourriture non fraîche ou un excès alimentaire. Ces maladies peuvent également être attribuables à des virus ou à toute autre forme de contamination microbienne.

LA CIRRHOSE DU FOIE

Le chat maigrit et peut avoir les pattes enflées. Cette maladie est imputable soit à une intoxication chronique, soit à une intoxication dont vous n’aurez pas décelé la cause, soit à un problème cardio-vasculaire.

En cas de doute et en attendant le vétérinaire mettez votre chat persan au régime du lait coupé d’eau de source.

Là encore, il ne faut pas tarder à consulter un vétérinaire.