La mort du chat persan

Comme tous les être vivants, le chat persan ne peut pas se passer de la mort après la vieillesse.

LA LONGÉVITÉ D’UN CHAT

Si vous connaissez bien ses points sensibles et si vous savez comment le soigner lorsqu’il tombe malade, votre chat persan vivra assez mieux.

La longévité d’un chat se situe entre 15 et 20 ans. Il y a des chats très âgés qui dépassent 20 ans.

Les éleveurs ont remarqué qu’un chat vivant vieux est toujours un chat aimé, soigné et ayant eu lui-même des parents morts vieux.

À vous de sélectionner votre chaton. Vous devez savoir cependant que mourir vieux ne veut pas dure être immortel. Il en est ainsi de tous les êtres vivants.

ÉTAT DE SANTÉ

Les poils du museau de votre chat persan deviendront gris, sa fourrure sera moins fournie. Il deviendra plus frileux, il se fatiguera plus rapidement.

Lui qui n’aimait pas vraiment jouer, deviendra encore plus calme. Il aura besoin de plus de tranquillité.

Il aura peut-être des problèmes dentaires : le vétérinaire peut lui enlever régulièrement la plaque dentaire et il pourra ainsi conserver sa dentition. Vous devrez veiller à sa nourriture.

Il faudra éloigner les enfants de votre vieux compagnon car ils le fatigueraient, sans le vouloir bien sûr.

Pour le conserver dans le meilleur état de santé possible, consultez régulièrement votre vétérinaire car votre chat persan vous aura donné toute son affection, il est donc bien normal qu’en retour vous lui apportiez toute l’aide possible afin de lui rendre la vie possible plus douce possible.

LE CHAT PERSAN VOUS QUITTE

Puis, un jour, il mourra, peut-être en dormant dans son coin favori. Il quittera votre vie dans un léger nuage de poils aériens.

Peut-être voudrez-vous le faire enterre ? Il existe des maisons spécialisées pour cela.

Peut-être  préférez-vous le pied d’un arbre, hors de l’atteinte des bêtes sauvages ?

On ne traite pas avec légèreté la mort de son chat persan. Il emporte avec lui une grande tranche de votre propre vie. Vous avec fait tant de confidences secrètes dans sa fourrure soyeuse

Il arrive qu’il soit si handicapé ou souffre à un tel point que votre vétérinaire vous conseille l’euthanasie.

Ce sera une décision difficile à prendre, mais c’est sûrement la meilleure solution. Votre chat persan n’a pas la même conscience que vous de la vie.

Si elle lui devient trop difficile, il sait seulement qu’il souffre.

Vous aurez fait tout ce qui pouvait humainement être fait, votre conscience sera tranquille.

Il s’endormira sous votre dernière caresse.

Et puis un jour… un autre chaton peut-être…  Mais pensez toujours qu’un chat peut vivre de 15 à 20 ans.