L’alimentation du chat persan

Catégorie : La nourriture du chat persan

Nourrir un animal comme le chat persan par exemple, c’est d’abord comprendre le fonctionnement de son système digestif.

L’APPAREIL DIGESTIF DU CHAT PERSAN

Le système digestif du chat persan est semblable à celui des autres chats.

Le chat est un carnivore. Sa digestion n’interrompe pas le cours normal de ses activités contrairement à celle des herbivores qui ont besoin de se coucher pour ruminer longuement.

LA BOUCHE

Les lèvres sont mobiles et minces. La moustache du chat persan est moyennement fournie ; elle est composée de longs poils qui transmettent de l’information, comme le feraient des radars.

La langue est tapissée de papilles orientées vers l’arrière, ce qui la rend râpeuse et permet au chat de s’en servir comme d’une brosse ou d’un outil à nettoyer les os.

Le palais a un voile court et se termine par un gosier largement ouvert, ce qui permet à votre chat persan d’avaler des bouchées assez substantielles. Le chat persan a cependant une petite bouche.

Les dents ; La première dentition du chat, la dentition de lait, est composée de 25 dents qui seront remplacées, lorsqu’elles tomberont vers l’âge de 5 mois, par une dentition définitive. Les dents de lait tomberont une à une naturellement.

Vous devrez peut-être les enlever, si elles ne se détachent pas complétement.

Si la dentition de lait tarde trop à tomber, il vaut toujours mieux consulter un vétérinaire.

La pousse des dents définitives est souvent douloureuse pour le chaton : demandez au vétérinaire un produit à appliquer sur ses gencives pour calmer la douleur.

En aucun cas, il ne faut utiliser celui de vos enfants, il se peut qu’il renferme des produits nocifs pour un organisme de chaton.

À l’âge adulte, le chat possède 30 dents : à l’avant, 6 incisives, qui servent à couper, et 2 canines, qui servent à déchirer ; à l’arrière, 8 molaires sur le mâchoires supérieure et seulement 6 sur la mâchoire inférieure.

Lorsque la mâchoire du chat se referme, les dents de la mâchoire inférieure et celles de la mâchoires supérieures se croisent et peuvent ainsi broyer la viande et la déchiqueter en lambeaux.

La langue râpeuse et ce type de dentition permettent au chat de réduire très facilement toute sorte de nourriture.

LE PHARYNX

Il se dilate facilement au fond de la gorge et le chat peut avaler ainsi des morceaux d’aliments et non seulement de la bouillie.

L’ESTOMAC

Il ressemble à un sac en forme de poire, pouvant contenir environ de 30 à 32 centilitres de nourriture. Mais il s’agit d’une quantité maximum qui correspond à celui d’un chat assez grand. Le chat persan est plutôt petit.

Le chat quelque soit leurs variétés possède comme nous, un foie, une rate, un intestin et un pancréas, qui remplissent des fonctions semblables aux nôtres.

Les phénomènes chimiques de sa digestion sont les mêmes que les nôtres, à peu de choses près.

Cependant son intestin étant plus court et plus étroit, il lui faut plutôt des aliments riches et concentrés que volumineux et lourds.

LES BESOINS NUTRITIFS DU CHAT PERSAN

Ce qui peut différencier le chat persan des autres chats, c’est la relation entre ce qu’il mange et ses activités.

Le chat persan est un chat lent qui est généralement peu actif et qui n’est pas excité. D’autre part, en se léchant il avale des boules de ses longues poils qui obstruent son intestin.

Dans ce cas, il vous faudra particulièrement veiller à l’alimentation du chat persan.

Avec un chat persan, l’accident doit être sur la conservation du poil et sur son brillant. Un chat persan mal soigné a l’air misérable, même s’il a mangé à sa faim.

Ne lui donnez des vitamines que sur conseil du vétérinaire car s’il est vrai que le chat persan doit être aidé pour son transit intestinal, une mauvaise répartition de vitamines pourrait d’autre part lui porter préjudice.

Le chat persan est un chat qui peut vivre en bonne santé, mais c’est aussi un animal plutôt fragile qui a besoin de soins attentifs.

Autres sujets sur l’alimentation pour chat persan