Le chat persan et les oiseaux

Le chat persan est avant tout un chat : il est programmé pour la chasse et les oiseaux sont une proie.

CHASSE AUX OISEAUX

Comment voulez-vous lui expliquer tout cela dans un langage qui soit clair et compréhensible pour une tête de chat ?

Comment lui faire comprendre que vous aimez le chant des oiseaux et que vous n’aimez pas la violence ? Il n’y a peu d’espoirs que vous y parveniez.

Vous pouvez toujours essayer de lui envoyer un journal entre les pattes dès qu’il s’apprête à s’élancer sur un oiseau.

Vous l’aurez distrait pour un instant mais on doute qu’il établisse un lien entre votre coup de journal et votre intention de ne pas le voir chasser les oiseaux.

Sachez-vous ce qu’il risque de penser ? Tiens quand il lance un journal l’oiseau s’envole. Alors, votre chat persan, que vous avez dérangé dans l’activité qu’il préfère, va chercher une autre tactique.

Il chassera pendant votre absence, pour que vous ne puissiez pas le déranger.

QUAND CHASSER ?

Pour un chat, la chasse réussie est une marque de jeunesse. Lorsqu’un animal rate sa proie, il sait qu’il est vieux et donc condamné. C’est ce qui est inscrit dans ses gènes.

On a observé que même le chat domestique, ou celui appartement à une race très manipulée par les éleveurs, conserve ses schémas d’origine bien inscrits.

Or, lorsque vous lancez votre journal dans les pattes de votre chat persan accroupi, bien concentré sur sa proie, vous le saisissez juste au moment où il a décidé d’attaquer, juste au moment où il a fait tous ses calculs pour réussir.

Et il rate sa proie. Bien sûr le journal est fautif, bien sûr le coup de journal n’était pas prévu, mais c’est votre chat persan qui a raté sa proie.

Il devra prendre sa revanche ou bien ce sera la dépression précoce même chez un chat persan qui est cependant un chat bien équilibré.

OISEAU EN CAGE

Avez-vous un oiseau en cage ? Pauvre oiseau c’est lui qui va y perdre son sifflet ! Sans aucune possibilité de fuir, il n’aura qu’une solution : se faire le plus discret possible. Il ne lui restera plus qu’à se taire.

Le chat persan sera heureux, lui, bien que frustré par les barreaux de la cage ; mais, confiant dans ses talents d’hypnotiseur, il va passer son temps à fixer l’oiseau et à essayer de passer sa patte entre les barreaux.

Même un gros oiseau avec un bec imposant ne pourra avoir le dessus, lorsqu’il est enfermé et que son ennemi est libre.

La menace du chat peut déclencher une véritable paralysie chez votre oiseau. Il ne retrouvera son chant que chez d’autres maîtres sans chat.

L’OISEAU FACE À LA MENACE DU CHAT PERSAN

Même si vous interdisez l’accès de la pièce où se trouve l’oiseau à votre chat persan, il est si patient, si subtil qu’il arrivera à se faufiler.

Votre oiseau entrera dans un stress d’attente : l’ennemi va-t-il venir ou non ?

Si vous manifestez voter mécontentement lorsqu’il vous apporte un oiseau en offrande, il comprendra que vous n’aimez pas les cadeaux mais pas que vous n’aimez mas qu’il chasse les oiseaux.

Il ne faut pas reprocher à un chat d’être chasseur. C’est la loi de la vie.

Vous pouvez rêver à certaines photos sur lesquelles on voit un chat nez contre bec avec un oiseau.

Cela se passe généralement dans une maison, sur une table et on supporte que le maître est à côté, prêt à intervenir.

Il est fort possible que le maître ait surpris le chat en libérant l’oiseau tout à coup et qu’il ait pris la photos au moment de la surprise.

On ne peut pas imaginer qu’un chat et un oiseau puissent vivre en toute liberté côte à côte dans une maison. Toutefois, certains oiseaux font partis aussi des animaux domestiques comme Le chat persan.