Le chat persan et l’invité-chat

Le chat persan est le plus agréable des hôtes. Il sait d’instinct s’accommoder d’un invité-chat.

LA VENU DE L’INVITÉ-CHAT

Vos amis partent en vacances et ils vous laissent leur rejeton-chat. Avec un chat persan, vous n’aurez pas de difficultés majeures, quelle que soit la race de l’invité.

Cependant il est bon de savoir un certain nombre de choses avant l’arrivée de votre invité-chat.

Tout d’abord il est bon que l’invité-chat soit déjà venu en visite. Il sera moins surpris, donc moins tendu et moins agressif.

Des visites courtes durant lesquelles l’invité-chat ne touchera ni à l’assiette de votre chat persan ni à sa litière. Une visite de courtoisie.

Lorsque l’invité-chat va venir habiter chez vous, laissez les deux chat se flairer et s’estimer.

LES DEUX CHAT SE FLAIRER ET S’ESTIMER

Le rituel sera le même lors de la première présentation mais comme la visite va durer, votre chat persan va avoir le temps de marquer sa supériorité devant son invité : il va sauter sur toutes ses places, c’est-à-dire le haut du frigidaire, le haut d’une armoire, les fauteuils qui lui plaisent.

L’autre le regardera faire et comprendra le message. Puis ils vont s’évaluer pour savoir qui sera le dominant, qui sera le dominé.

Ce n’est pas vous qui le déciderez car les chats ont leurs propres critères. Ne soyez pas surpris si vous voyez votre chat persan, habituellement si doux si calme, monter que le dos de l’invité que vous aviez perçu comme étant un malabar.

Il applique le code des convenances dans la société des chats : monter sur le dos de l’invité qui s’accroupit sur le sol comme s’il était une chatte en chaleur, le modifier dans le gras du couen rugissant de façon à ce qu’il sache qui est le maître.

LE RITUEL EST TERMINÉ

Le rituel terminé, il va descende du dos de l’invité, et ils pourront tous deux se côtoyer sans problème.

Ne vous en mêlez pas, soyez tout simplement attentif. Tenez-vous prêt à intervenir avec votre vaporisateur. Le chat persan n’est pas un sanguinaire :

Mais vous ne connaissez pas aussi bien le chat invité. S’il réagit violemment, s’il désire prendre le dessus sauvagement, un nuage d’eau devrait suffire pour le calmer.

Si l’invité est perçu par votre chat persan comme un dominant, il va l’éviter, s’écarter de sa route et tout au plus gronder.

Si les deux chats s’estiment d’importance égale, votre chat marquera sa présence en grimpantplus haut que l’autre.

Il y aura compétition pour des boîtes en carton vides que l’un voudra occuper avant l’autre, et toutes sortes de petites tracasseries qui les occuperont durant tout le séjour de l’invité.

L’USAGE DU BAC À BESOINS ET DES ASSIETTES

L’usage du bac à besoins et des assiettes est aussi à considérer. Votre chat persan doit avoir la priorité absolue. Il est chez lui.

Servez-le le premier. Chez les animaux domestiques surtout la politesse est à l’inverse de la nôtre. Vous l’aidez à se rendre respectable.

Servez-le dans son plat avoir à sa disposition ses propres ustensiles et il est bon que le chat que l’on vous confie vienne avec ses propres affaires. Cela l’aidera à s’acclimater chez vous.

Il est très probable que cotre chat persan aille manger ce que vous aurez servi à son invité et que l’invité tente d’aller se servir dans l’assiette de votre Persan.

Chacun agissant en cachette de l’autre bien sûr. Prêtez-vous à ce jeu, ne vous en mêlez pas, ce n’est pas, ce n’est pas votre affaire. Ils sont heureux ainsi.

On trouve beaucoup de capricieux chez les Persans, à moins que ce soient les maîtres de chat persan qui les influencent et qui soient, eux, des capricieux…