L’éducation du chat persan

Certains prétendent que les chats persans n’en font qu’à leur tête et d’autres qu’ils sont intelligents et inventifs.

PEUT-ON DRESSER UN CHAT PERSAN ?

À part leurs activités, l’éducation fait partie aussi d’un devoir des éleveurs du chat persan. La bonne conduite dépendra de l’éducation que vous donnerez à votre chat persan.

Le dresser à obéir aveuglément sans que cela lui convienne ? NON. L’éduquer, lui enseigner quelques tours ? OUI.

Le chat est un éducateur et un excellent élève ? mais il interprète les cours et ne les récite pas par cœur.

Regardez la chatte-mère. Elle éduque très tôt ses petits et ils n’oublieront jamais les leçons apprises. Comment fait-elles ? Par le système des punitions et des récompenses.

Elle est ferme et ne leur passe aucun caprice au-delà de l’âge requis. Elle leur montre un comportement et s’il ne le font pas bien, elle les attrape par la peau du cou et les secoue avec fermeté, pour les grandes punitions : elle leur donne un coup de patte sec pour les petites punitions.

Rien de rude, mais tout est très convaincant.

COMMENT ÉDUQUER SON CHAT PERSAN ?

Tout d’abord vous devez savoir que votre chat persan est un chat tranquille, au système respiratoire plus fragile que celui de la plupart des autres chats ; il a besoin de respirer calmement.

En outre il est attentif et n’a besoin en général que d’une explication pour comprendre. Montrez-lui lentement ce que vous voulez qu’il sache.

Pour le gronder il vous suffira de prendre un ton de voix sec.

Le chat persan se vexe facilement, donc, si vous dites NON à une chose précise vous ne devez JAMAIS revenir en arrière.

La main ouverte devant lui est un obstacle qu’il ne franchit pas en général. Si vous dites NON, en lui montrant la main, il s’arrêtera net.

Il ne se laissera pas terroriser par vous, mais il se vexera. C’est un têtu à sa manière.

Vous réussirez mieux en employant la manière douce-ferme. Pas de cris mais un NON sourd et sec.

Regardez votre chat. Cherchez à comprendre les gestes qu’il a l’habitude de faire et vous allez deviner ceux que vous pourrez modifier.

Le chat vous regarde et vous copie. C’est un imitateur-né, donc, faites devant lui ce que vous voulez qu’il fasse, mais ne le regardez pas.

Le chat persan est un observateur tranquille, il va essayer avec ses capacités de reproduire vos attitude.

LES PUNITIONS

Dites-lui un NON sec lorsque vous désirez le punir. Secouez-le en le tenant par la peau du coulorsqu’il mérite une grande punition car il sera vexé.

Si votre chat est en dominant, vous lui aurez fait perdre la face. Il risque ne pas vous le pardonner. Ne le faites jamais devant se compagnons-chats. Le Persan n’aime pas cela.

Il aura horreur de quelques gouttes d’eau sur sa fourrure. Il a horreur de l’odeur du vinaigre blanc que vous pouvez passer sur un objet que vous voulez lui voir épargner.

Il n’aime pas non plus qu’on lui lance un journal dans les pattes, pas plus que le bruit d’un trousseau de clés lancé à côté de lui.

LES RÉCOMPENSES

Les punitions sont dissuasives mais les récompenses fixeront les bonnes intentions : un petit bout de sardine, un petit morceau de jambon et bien sûr ne caresse sur le haut de la tête.

Inutile de lui donner une tape sur la cuisse : la fessée n’a pas cours eu royaume des chats. Il prendra cela pour un jeu.

Un chat ne touche jamais à rien qui lui rappelle un très mauvais souvenir : il y a toujours des entêtés qui préfèrent les coups et emporter un morceau de poisson, mais il s’agit d’exceptions.

Cependant si vous étudiez bien ce qui s’est passé, vous verrez qu’il n’y a eu éducation mais seulement des menaces.

A lire sur l’éducation du chat persan


Les autres univers du chat persan