Les maladies du chat persan liées à la peau

Bien que la peau du chat soit recouverte de poils, et dans le cas du chat persan de longs poils, elle existe et pose quelquefois des problèmes.

LES ÉRUPTIONS DE LA PEAU

Des éruptions peuvent se produire à la suite d’une intoxication alimentaire. Il peut se former de petites croûtes sur le dos de votre chat persan :

  • sur ses suisses
  • sur sa gorge
  • sur son menton

Des soins de propreté sont conseillés, mais ne pas enlever les croûtes car elles doivent tomber d’elles-mêmes.

Il faut agir sur le système digestif en modifiant provisoirement le régime alimentaire du chat persan.

LA GALE

Cette maladie atteint plus spécialement les chats errants vivant sans hygiène, ce qui n’est pas le cas de votre chat persan, mais il a pu se trouver en contact avec un tel chat. La gale se guérit très bien avec de bons soins.

La gale sarcoptique se transmet à l’homme. Elle commence par des boutons purulents qui se recouvrent de croûtes dures et grisâtres.

Les croûtes s’agglutinent aux poils qui tombent rapidement. La gales s’étend de la nuque au front et aux oreilles sans dépasser la tête.

Cette espèce de petites mites creusent des galeries qui rendent le chat fou à force de se gratter. Il est conseillé d’enlever les croûtes, de passer les plaies à l’eau tiède et de les badigeonner avec un produit spécial.

Si vous mettez votre chat en pension chez un vétérinaire, il lui donnera les soins adéquats et vous le rendra tout neuf. Si vous le soignez vous-même, lavez-vous à fond les mains car la gale est contagieuse.

Vous devrez bien sûr, raser votre chat persan !

La gale auriculaire n’affecte que le conduit auditif. Ce sont dons les oreilles qu’il faut nettoyer. La vétérinaire vous indiquera le produit qui correspond au cas de votre chat persan.

Faites attention de ne pas trop enfoncer les cure-oreilles dans le conduit de l’oreille.

Certains vétérinaires recommandent de vaporiser la queue d’insecticide pour chat car… c’est elle qu’il pose côté de son oreille lorsqu’il dort.

LA TEIGNE

Cette maladie de la peau est due à une sorte de champignon qui s’attaque aussi bien à votre chat persan qu’à l’être humain.

Tout commence par une petite tonsure sur la tête du chat qu’il faut traiter immédiatement sinon vous risquez de la voir s’élargir.

Il faut raser les poils autour de la tonsure et appliquer un produit prescrit par votre vétérinaire.

Le teigne faveuse affecte d’abord la racine des griffes du chat, ses pattes et ses flancs. Puis elle gagne son front, la base de ses oreilles et de son nez.

Il se forme de croûtes jaunes qui virent au brun, sous lesquelles la peau est lisse, amincie et ulcérée.

Le traitement est le même que celui de la teigne tonsurante. Vous devrez prendre les mêmes précautions d’hygiène pour vous.

N’oubliez pas de brûler tous les coussins de votre chat persan. Bien qu’il soit assez rare qu’un chat persan d’intérieur attrape la teigne, il peut être contaminé par d’autres animaux familiers de votre maison.

L’ECZÉMA

C’est une irritation que l’on dit allergique. Certains vétérinaires croient qu’elle est due à un manque d’exercice ou aux frottements et grattages occasionnés par la malpropreté de la peau ou à une alimentation malsaine.

L’eczéma se manifeste par de petites taches rouges qui évoluent en formant une plaie qui laisse filtrer un liquide purulent.

Il existe plusieurs sortes d’eczéma mais elles se soignent de la même façon : coupez les poils autour de la région atteinte, talquez et appliquez les produits recommandés.

Le régime alimentaire doit être modifié. Supprimez du moins temporairement selon l’avis du vétérinaire :

  • les abats comme le fois
  • les rognons
  • la rate
  • le poisson

Un régime lacté est indiqué. Un régime à base de viande blanche paraît favorable à longue durée.

Le chat persan est plus sensible qu’un autre à cette maladie.