Les petits tours à enseigner à un chat persan

L’éducation d’un animal se fait en favorisant des penchants naturels. Le chat persan est un bon élève mais cela ne doit pas être compliqué.

COMMENT ENSEIGNER À UN CHAT PERSAN À DIRE BONJOUR ?

Lorsque vous rentrez à la maison, votre chat persan est heureux de vous voir et le manifeste par un miaulement. Caressez-le en lui disant sur le même ton : bonjour.

Répétez ce bonjour toujours sur le même ton. Votre chat persan saisira rapidement le relation entre votre bonjour et la récompense.

Même s’il se repose, il lèvera la tête à votre arrivée et sans se déranger vous dira le mia de bonjour, que vous récompenserez par une caresse affectueuse.

Vous pouvez lui apprendre à répondre à certaines questions comme veux-tu sortir ? Il vous répondra oui par un mia spécifique que vous reconnaîtrez.

Engagez la conversation et il répondra par des miaulements de plus en plus différents. N’espérez pas une véritable conversation, mais il y aura échange de sons.

C’est peut-être cela qui manque le plus aux solitaires : la possibilité d’échanger. Vous aurez beaucoup de succès auprès de vos amis.

COMMENT ENSEIGNER AU CHAT PERSAN À RÉPONDRE À SON APPEL

Vous devez d’abord faire en sorte qu’il se sente en confiance avec vous. Il doit aussi sentir que vous l’aimez, que vous vous occupez de lui et non seulement de le nourrir et de changer sa litière.

De cette façon, il répondra à votre appel, mais le l’appelez pas à tout moment. Le chat persan est un individualiste. Ne confondez pas avec un chien qui accourt dès que son maître l’appelle.

S’il se repose, il attendra d’être bien décidé : ne perdez pas patience.

Ne dites pas non nom quand désirez le punir. Ne dites-pas : Vilain Minouche, tiens, une fessée… Il entendra son nom recevra une fessée. Il n’aura peu-être plus envie de répondre à votre appel.

Si votre chat persan ne répond pas lorsque vous l’appelez par son nom, essayez de l’appeler en frappant un cuillère sur son assiette.

Ce truc peut aussi vous aider à le retrouver su jamais il se perdait. Mais lorsqu’il répond à votre appel donnez-lui toujours un petit quelque chose de bon : miettes de poisson ou de foie.

Quelque chose qui n’appartient pas à son menu quotidien.

COMMENT HABITUER LE CHAT PERSAN À ACCEPTER SON PANIER ?

Si le panier est synonyme de la visite chez le vétérinaire, il est évident qu’il ne va pas l’aimer.

Habituez votre chat persan un refuge. Comment procéder ? Toujours par le système de la récompense. Laissez le panier ouvert comme si vous l’aviez laissé traîner dans un coin.

Le chat persan est particulièrement fouineur, il sautera dedans et s’y endormira. Le panier sera donc un bon refuge. Puis servez-vous du panier pour aller à la campagne ou à un autre endroit où il aime aller.

L’association panier-transport sera positive. Caresses et friandises feront le reste, lorsque vous irez chez le vétérinaire.

Le chat persan comprend bien où se trouve son véritable intérêt : on ne lui raconte pas d’histoires !